Récits et photos de balades à moto


BMW R1250 R

 

Dernière mise à jour
22/05/2024

PUY DE DOME

CANTAL

AUVERGNE
RHONE-ALPES


 

Château de Val

 

Cantal-Puy-de-Dôme


GPS :
télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

Une fois n'est pas coutume et je m'en excuse auprès des intégristes du guidon : cette balade, je l'ai faite en boîte à roues bien qu'elle fût organisée par un groupe d'amis motards. Mais m'étant tapé cet itinéraire bien velu au volant d'une Dacia poussive, je pense avoir des circonstances atténuantes. Sérieusement, pour être franc, je sortais d'une opération de la cataracte qui m'avait obligé temporairement à porter des lunettes loupes incompatibles avec le port d'un casque. Du coup j'étais parti avec ma douce moitié et un couple d'amis qui avaient préférés le confort de ma Dacia à celui de leur italienne. Les initiés sauront de qui je parle. ;-)
Le Lac des moines est à la fois un petit lac et le nom de l'hôtel dans lequel notre troupe était hébergée : une excellente adresse que je recommande vivement. C'est en pleine nature à l'écart de Condat et la table est bonne et copieuse.
Comme j'aime bien savoir où je mets les pieds, je m'étais renseigné sur l'origine du lieu : en fait le lac est artificiel. Ce sont les moines cisterciens de l'abbaye de Féniers, un hameau situé au sud du lac, qui avaient créé cette retenue d'eau. Détruite au 12ème siècle l'abbaye avait été reconstruite au 17ème puis désaffectée à la révolution française pour finir incendiée et devenir une carrière pour la construction des maisons de Condat. Elle avait pourtant été signalée dans la base "Prosper Mérimée", lequel était entre autre, inspecteur général des monuments historiques et avait à ce titre demandé à Viollet-le-Duc la restauration de Notre-Dame de Paris, de la basilique de Vézelay, de la cité de Carcassonne et bien d'autres monuments malmenés par le vandalisme et la bêtise. Hélas, l'abbaye de Condat-Féniers n'avait pas eu la même chance que ces monuments prestigieux.
Je ne vais m'étendre sur le plaisir que cet itinéraire réserve aux motards : je n'ai aucun goût pour l'auto-flagellation et les regrets. Et à toi motard qui me lira peut-être,  soit confiant : c'est du bon et ça m'étonnerait que tu t'endormes sur ces routes. Ceci dit, je ne vais pas pour autant renier ce que je suis d'habitude : un "motard touriste" capable de lever le nez de sa bulle et même de se poser pour tomber d'admiration devant des vieilles pierres. Les mauvaises langues diront qu'il m'est aussi arrivé de poser... involontairement la moto mais c'était dans une autre vie.
J'avais attendu que les furieux à deux roues soient partis pour faire rugir mon 3 pattes Dacia qui allait nous propulser aux deux premières étapes de notre itinéraire : le lac Pavin et Besse-et-Saint-Anastaise.
Le lac Pavin est un cratère de volcan. Sa profondeur est telle qu'il n'y a aucun brassage de l'eau superficielle avec l'eau des profondeurs, ce qui confère à ces deux couches superposées des milieux très différents. La zone entre 60 et 90 mètres n'est jamais oxygénée. A cette profondeur, seule existe une vie microbienne particulière, abondante et rare. Evidemment, ces eaux sombres et profondes ont alimenté des légendes : celle d'un gouffre sans fond ; celle d'une cité engloutie par la colère divine pour punir les habitants dépravés. On dit même que Dieu et Lucifer se seraient affrontés pour conquérir le coeur d'une jeune pucelle. L'histoire ne dit pas qui a gagné mais on espère bien pour la demoiselle que c'est le diable. Pour observer le lac le mieux c'est de prendre la petite route qui grimpe sur les flancs du volcan ou suivre scrupuleusement les indications du gpx ci-joint. Quelques kilomètres plus loin, c'est Besse-et-Saint-Anastaise et il faut s'y arrêter. Besse ça n'est pas Super-Besse. Faut pas confondre ! A Super-Besse on fait du ski... quand il y a de la neige et à Besse-et-Saint-Anastaise, on se régale au sens propre avec les tripoux et la pompe aux pommes et au sens figuré en déambulant dans la vieille cité médiévale érigée en pierres volcaniques. Nous y étions pour "Octobre rose" et la ville avait eu la bonne idée de rappeler toute l'importance de la lutte contre les discriminations en accrochant des parapluies roses dans les rues du centre historique.
La suite du parcours avait été méditée, voire préméditée depuis longtemps : il fallait impérativement que je fasse deux choses  : sur la D996 qui longe le lac Chambon m'arrêter à "La fromagerie du Lac" pour faire le plein de charcuteries et de fromages et monter à la forteresse de Murol qui se dresse sur un piton volcanique. Ca se mérite mais c'est beau.
Après ça, il n'était plus question de faire du tourisme parce que nous avions rendez-vous avec nos amis motards à "La Cabane", au sud de Valbeleix pour déjeuner dans l'auberge du même nom réputée pour ses spécialités locales : cuisses de grenouilles, jambon de pays, truffade etc.  C'est au milieu de nulle part mais comme c'est réputé, mieux vaut réserver !
Après les agapes, j'avais déposé nos deux guzzistes à leur hôtel, et nous, nous avions décidé de tirer à l'ouest pour visiter le château de Val à Lanobre, juste au-dessus de Bort-les-Orgues. L'itinéraire qui nous y conduit emprunte une succession de petites blanches viroleuses à souhait sur pratiquement 50 bornes. En voiture, si on peut quand même se faire plaisir, certains passages étroits sont plutôt délicats. Comme il n'y a personne sur ce genre de route j'ai toujours tendance à penser qu'un local qui viendrait en sens opposé pourrait se croire autorisé à être seul et/ou couper les virages.
Le château de Val est un incontournable de la région. Inscrit aux monuments historiques, la particularité de son implantation aurait pu en faire... un naufragé ! Il avait été construit au sommet d'un rocher qui dominait la vallée de la Dordogne et la mise en eau du barrage de Bort-les Orgues avait bien failli le submerger. Il s'en est donc fallu de peu pour qu'il disparaisse à jamais et c'eût été regrettable parce que l'édifice est impressionnant par sa hauteur exceptionnelle, ses tours couronnées de mâchicoulis et de toits en poivrières. L'intérieur se visite partiellement et dans les salles ouvertes au public on y présente des expositions. Sur le portail principal on peut voir un blason aux armes de la famille d'Estaing, la même famille que les anciens propriétaires de la forteresse de Murol et de... l'ancien locataire de l'Elysée.
Pour le retour, la meilleure route est celle qui remonte les gorges de la Rhue depuis Bort-les-Orgues jusqu'à Condat et qui n'en finit pas de dérouler ses virages sur... 32 kilomètres !


 

ITINERAIRE (179 kms)

Condat - Lac des Moines (15)
 
 
Chanterelle D678
Espinchal D305
Compains D26
Besse-St-Anastaise D36                         (visite de la ville historique)
Lac Pavin D978
Besse-St-Anastaise D149                       
Chambon-sur-Lac D36, D637
Murol D996                        (Forteresse)
La Bataille D146
Valbeleix D146, D621, D26
La Cabane D127, D32                  (restaurant)
La Godivelle D32
Espinchal D32, D26
Eglise-Neuve-Entraigues D26, D128
Champs-sur-Tarentaine D30, D22
Château de Val D49, C5                      (visite du Château de Val)
Bort-les-Orgues C5, D922
Condat-Lac des Moines D979, D679, D47, D678
   

 


Lac et hôtel du Lac des Moines


Octobre rose à Besse-St-Anastaise


Lac Pavin


 
 

La forteresse de Murol
 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Condat Hôtel - Restaurant Le Lac des Moines - 15190 - Condat
Tél : 04.71.78.65.96
   
Auberge La Cabane Lieu-dit La Cabane - 63420 - Saint-Alyre-ès-Montagne
Tél : 04.73.71.77.53