Récits et photos de balades à moto


BMW R1250 R

 

Dernière mise à jour
22/05/2024


Au pays des légendes

BRETAGNE


 


Les mégalithes de Saint-Just

 

itinéraire ile-et-vilaine

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

 ITINERAIRE  :  275  kms

Montfort-sur-Meu  
Bréal-sous-Montfort D62
Guichen D36, D77, D38
Guipry D38, D42, D51, D772
Saint-Just D127, D56, D59, D54                   (Mégalithes et Landes)
Redon D65, D56, D225, C2, D65
Béganne D775, D114, C3, C10, C5, 
Caden C2, D20, D21
Limerzel D136
Rochefort-en-Terre D774
Malestroit D774, D777, D764
Augan D764, D776, D134
Paimpont D772, D124                                (Forêt de Brocéliande)
Concoret D40, D724, D141
Saint-Malon-sur-Mel D31, C5, C201
Etang de Trémelin Rue de la Forge, C5, D61...             (Epée du Roi Arthur)
Montfort-sur-Meu D61, D30
   
 

La Bretagne est une terre de mythes et de légendes : les fées de la forêt de Brocéliande ; Merlin l'Enchanteur capable de se métamorphoser, Arthur et son épée Excalibur figée dans la roche ; les chevaliers de la table ronde ; Lancelot et la quête du Graal ; l'Ankou, serviteur de la mort et bien d'autres encore issus de la mythologie celtique.
Cette balade est l'occasion de s'y plonger mais... pas que ! On est quand même à moto et l'itinéraire promet quelques belles séances de culbuto. Il permet également de découvrir des villes, des villages et des sites magnifiques.
Mon humble "chacunière" étant située sur la côte nord de la Bretagne, pour être à pied d'oeuvre et profiter pleinement des 275 kms de la balade, j'avais dû rallier Montfort-sur-Meu la veille et trouver refuge dans un gîte mais Rennes étant à quelques tours de roue, si on préfère profiter des attraits de la capitale bretonne, on peut passer une excellente soirée à la place des "Lices", coeur gourmand  de la ville avec ses bars et ses restaurants.
Montfort ou Rennes, le lendemain matin, c'est gaz vers Saint-Just, par un itinéraire de petites départementales bien sinueuses.  A part d'avoir le même nom que Saint-Just, l'ange fanatique de la Terreur qui pendant la révolution avait fait voter la terrifiante loi des "suspects", ce paisible village, peu connu est pourtant un haut lieu de la préhistoire !  Ce n'est pas Stonehenge mais nos ancêtres y avaient érigé une enceinte mégalithique et dressé des menhirs sur une superficie qui en fait l'un des sites préhistoriques les plus étendus d'Europe.
Après Saint-Just, cap au sud pour rejoindre la vallée de la Vilaine qui nous emmènera jusqu'à Redon. Le nom de ce petit fleuve vient du breton "Ar Ster Velen" qui veut dire fleuve jaune ou fleuve rouille, probablement en raison des terres traversées. Redon est une ville très ancienne : elle s'était développée autour de l'Abbaye Saint-Sauveur au 9ème siècle. C'est une ville de "l'intérieur" mais il y règne une ambiance maritime, avec un port qui aujourd'hui est surtout fréquenté par des bateaux de plaisance. Si on aime les vieilles pierres, la ville est intéressante. Il est possible de visiter le monastère des Calvairiennes, un ordre féminin du 17ème siècle. A quelques kilomètres de Redon, se trouve  un petit village nommé Allaire. C'est pour moi et mes potes motards un souvenir très particulier : fidèles à une tradition du groupe usenet fr.rec.moto nous y avions organisé une concentre qui avait réuni plus de 250 tarmos, venus de France, Belgique, Luxembourg, Suisse... A l'époque je roulais en Varadero 1000 dont je m'étais honteusement débarrassé un peu plus tard... en la perchant dans
un arbre ! Mauvais souvenir mais c'était ailleurs qu'en Bretagne.
Après Redon, on continue à longer la Vilaine puis on prend la route de Rochefort-en-Terre, un des plus beaux villages bretons  qu'il faut absolument visiter. D'ailleurs, vu la position de Rochefort dans le roadbook, on pourrait s'y trouver à l'heure du déjeuner, ce qui permettrait de découvrir les charmantes petites ruelles avec leurs maisons anciennes et se poser au "café breton" pour une galette-saucisse et un coup de cidre.
Destination suivante : Paimpont et sa forêt légendaire de Brocéliande dans laquelle Merlin l'Enchanteur était tombé follement amoureux de la fée Viviane. L'histoire raconte que pour la séduire, il aurait construit un palais de cristal uniquement visible par Viviane et sa cour. Il se dit aussi qu'à la mort du roi Arthur, Viviane aurait enlevé Lancelot encore nourrisson pour le protéger et faire de lui un chevalier digne de la conquête du Graal. La nuit venue, dans cette forêt, des conteurs et des conteuses proposent des parcours consacrés aux étranges créatures qui profitent de l'obscurité pour envahir les villages.
J'oubliais de signaler que sur la route qui mène à Paimpont, on passe à Porcaro où se déroule tous les ans au mois d'août un rassemblement de motards qui viennent faire bénir leur moto et demander protection à la Vierge mais quand comme moi on "croit" fermement que le ciel est vide, et qu'en plus la chapelle des ex-votos est plutôt morbide pour ne pas dire macabre, on passera son chemin et on préfèrera faire une pause du côté d'Iffendic, sur les rives de l'étang de Trémelin pour tenter d'arracher l'épée du roi Arthur prisonnière de la roche... Et sait-on jamais, si la fée Viviane vous avait à la bonne, elle pourrait briser le sortilège et vous permettre de la libérer de son fourreau minéral.
Pour ma part, à la fin de cette boucle, il me restait à me cracher dans les mains et à passer la deuze pour regagner mes pénates nordiques avant la nuit.

   
Rochefort-en-Terre
Le port de Redon
   


Excalibur à l'Etang de Trémelin



Les nuits de Brocéliande
Copyright O.Peru, B.Benoît, E.Jacquemoire

 

OU MANGER ?

Le Café Breton 8, rue du Porche - 56220 - Rochefort-en-Terre
Tél : 02.97.43.32.60