Récits et photos de balades à moto


BMW R1250 R

 

Dernière mise à jour
22/05/2024


Lannion, Saint-Thégonnec, Huelgoat

BRETAGNE


 

Du sommet d'un "Menez"
 

itinéraire saint-thegonnec huelgoat
 

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 
 

En partant de Lannion, cap sur les routes peu fréquentées et plaisantes du Trégor et du Parc Naturel Régional d'Armorique ! Le Parc d'Armorique s'étend des Monts d'Arrées et de la Montagne Noire jusqu'à la pointe de la presqu'île de Crozon et les îles de la mer d'Iroise. C'est une région au relief certes modéré mais bien présent, avec un joli réseau de routes départementales compliquées et sinueuses. Quant au Trégor, c'est bien simple : c'est le pays d'Astérix qui braconnait le romain comme un "vrai" motard braconne aujourd'hui le kéké en sportive.
Le braconneur étant par définition discret sur ses exploits, comme lui, je me contenterai de décrire cette balade d'un point de vue touristique.
Lannion est la capitale du Trégor. Construite de part et d'autre de l'estuaire du Léguer, on prend plaisir à déambuler dans ses ruelles pavées bordées de maisons médiévales ou sur les chemins ombragés qui longent le Léguer.
En quittant Lannion, le premier arrêt possible est à quelques kilomètres seulement, à Ploubezre où se trouve le château de Kergrist édifié dans un très joli parc qui domine la vallée du Léguer.
A la lisière du Parc d'Armorique, Guerlesquin est une petite ville insolite ; la seule "ville place" de Bretagne avec ses trois places successives, son antique prison et ses vieilles maisons bretonnes restées dans leur jus.
A Saint-Thégonnec, il est impensable de ne pas s'arrêter. S'il y a un "enclos paroissial" à visiter, c'est bien celui-là. Pour faire court, un enclos paroissial, c'est un espace entouré d'un mur d'enceinte qui comprend une porte triomphale, une église, un ossuaire, un cimetière, un calvaire et une chapelle reliquaire. Ces enclos datent en général du 16ème et du 17ème siècle. La statuaire y joue un rôle important, toujours pédagogique, voire parfois politique, dans le but de maintenir le bon peuple sous l'influence de l'église. Nous nous étions particulièrement intéressés au calvaire. Une étudiante en histoire de l'art nous en avait fait une description... savoureuse. En effet, quand on observe une des faces du calvaire, on y voit des statues d'hommes dont le sexe gonfle le vêtement. Ce sont les méchants et les infidèles. Le sexe, c'est mal ! Sur le côté opposé, plus de sexes proéminents : ce sont les bons chrétiens. Mais le clou, se trouve sur une autre face du calvaire. On y voit trois personnages : au centre, le Christ représenté avec un bandeau sur les yeux. A gauche du Christ, à sa barbe et à la fraise de son vêtement, on reconnait Henri 4. A sa droite un noble. Henri 4 et ce noble ont des sexes proéminents, mais ce qui est incroyable, c'est qu'Henri 4 est en train de gifler le Christ ! Pour comprendre le message, il faut se souvenir que le duché de Bretagne n'avait été rattaché au royaume qu'en 1532 et que la haine pour la France et ce roi protestant qui s'était converti au catholicisme par opportunisme, était encore très présente à cette époque. Moi, je l'ai toujours trouvé sympathique ce roi ! Simple mais ferme, excellent cavalier, aimant passionnément les femmes, la bonne bouffe et les bons vins. S'il avait vécu aujourd'hui, il serait assurément motard !
Tout ça nous ayant ouvert l'appétit il était temps de nous rendre à La Feuillée où j'avais repéré une crêperie. Une bonne adresse, située au coeur du village mais difficile à trouver, parce que retirée au fond d'une impasse. L'endroit est typique dans une vieille bâtisse bretonne mais pour être sûr de pouvoir manger, il est prudent de réserver.
A La Feuillée, on est à 10 kilomètres de Huelgoat et son "chaos". Ce chaos, c'est l'attraction de la ville. C'est un massif forestier granitique parcouru par la rivière "d'Argent". Sous l'effet de l'érosion, de gigantesques blocs enfouis sous les roches sédimentaires ont émergé mais nombre de légendes, fâchées avec la géologie, donnent des explications moins rationnelles mais plus pittoresques : le diable mécontent ; Gargantua qui depuis la côte aurait lancé d'énormes galets ou encore un conflit local qui aurait opposé deux villages. Reste que c'est une promenades très agréable qui fait le bonheur des enfants : faire bouger la pierre tremblante de 130 tonnes, s'aventurer dans la grotte du roi Arthur où il serait enterré avec quelques chevaliers de la Table Ronde...
Pour le bonheur des motards en revanche, les routes viroleuses feront l'affaire : de jolis rubans sinueux jusqu'à la sortie du Parc d'Armorique et au-delà, en direction du Trégor, des routes mais aussi des villes et des villages qui ne laissent pas indifférents, à commencer par Pontrieux, la "petite Venise" du Trégor avec ses ponts, ses fontaines et ses lavoirs.
La Roche-Derrien, qui a fusionné avec La Roche-Jaudy n'est pas mal non plus. La visiter c'est plonger dans le moyen âge : une chapelle construite sur l'ancienne motte féodale ; des ruelles bordées de maisons anciennes ; un port, dont on dit qu'il pourrait être un des plus vieux de Bretagne et qui devait son importance au transport du sel et des ardoises.

  

ITINERAIRE (239 kms)

Lannion
 
 
Château de Kergrist D11
Plouaret D11
Guerlesquin D32, D22, D38, D56, D142, D42
Plougonven D42, D37, VC3
Plourin-lès-Morlaix D9
Saint-Thégonnec VC7, VC4, D785, D712   (enclos paroissial)
Plounéour-Ménez D118, D18, D111
La Feuillée D785, D764  (Auberge de la Crêpe)
Huelgoat D764, Vieille route de La Feuillée (visite du chaos)
Berrien D769
Callac D42, D114, D28
Plougonver C1, D787, D33
Plouec-du-Trieux D54, D20, D15
Pontrieux D15
Pleudaniel D787
La Roche-Derrien D33
Lannion D72, D65
   

 


Château de Kergrist


Château de Kergrist



Enclos paroissial de Saint-Thégonnec
 


Chaos de Huelgoat


L'Auberge de la Crêpe à La Feuillée

   
 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

La Feuillée Auberge de la Crêpe - Place des Maronniers - 29690 - La Feuillée
Tél. : 02.98.99.68.68  (Réservation conseillée)
   
Trébeurden Au nord de Lannion, sur la côte, un hôtel confortable et tranquille :
Le Toëno - 56, Cor de Goas Treiz - 22560 - Trébeurden
Tél. : 02.96.23.68.78